Prévention hiver 2007 - 2008

Campagne régionale de communication

Création d’un centre de ressources pour les acteurs locaux

Depuis 2005, un grand nombre de documents et informations issus du groupe de travail ont été mis à disposition des internautes sur le site de l’APPA, lequel comportait par ailleurs déjà de nombreuses ressources (notamment résultats d’études) relatives à cette thématique. Afin de rendre l’ensemble plus visible et appropriable pour les internautes, un « portail » web a été créé sur ce site (www.appanpc.fr/CO), avec un système d’icônes permettant une navigation aisée entre les différentes rubriques.

Campagne radio dans le Bassin Minier

Pour compléter la campagne radio nationale menée par l’INPES, une campagne régionale, visant plus particulièrement le bassin minier (zone où se situe le plus grand nombre de cas), a été menée en 2006, par l’intermédiaire des radios associatives. Cette action a été poursuivie à l’identique en 2007. Elle est basée sur deux chroniques « types » (« symptômes de l’intoxication » et « éviter les intoxications »). Selon les jours, des montages différents des chroniques sont proposés : le témoignage du technicien de la DDASS (chronique « éviter les intox. ») portera ainsi sur un type de chauffage différent d’un jour de diffusion à un autre. Ces chroniques de 4 minutes ont été diffusées 4 fois par jour, du 8 au 13 octobre 2007, sur les radios suivantes :

  • Radio Plus (Douvrin, 104,3 MHz)
  • Radio Loisirs (Vitry en Artois, 94,1 Mhz)
  • Radio 13 (Sallaumines, 99,6 Mhz)
  • Planete FM (Arras, 105,8 Mhz)
  • RBM (Billy Montigny, 99,6 Mhz)
  • PFM (Arras, 99,9 MHz)

Les chroniques peuvent par ailleurs être écoutées en ligne sur le site web de l’APPA, rubrique « chroniques radio »

Plaquette « Bilan 2007 »

Un document synthétique des chiffres et activités régionales sur le CO à destination des déclarants et futurs déclarants potentiels a été conçu par la DRASS et membres des différents groupes de travail (document A4, 3 volets recto-verso).

Un volet de cette plaquette concernait la communication et la prévention des intoxications au monoxyde de carbone ainsi que les actions menées en 2007. Télécharger la plaquette.

 

Episode d'intoxication - Septembre/Octobre 2007

A partir du 28 septembre 2007, un nombre anormalement élevé d’intoxications au monoxyde de carbone a été déclaré en Région Nord-Pas-de-Calais. 102 cas de personnes intoxiquées ont été signalés au Centre Anti-Poison de Lille, parmi lesquelles 3 sont décédées. L’épisode touche toute la Région mais plus particulièrement le Bassin Minier où sont survenues la moitié des intoxications. Dans la quasi-totalité des cas, ce sont des chauffages au charbon qui ont été la cause de l’intoxication. Une conjonction de facteurs explique ce phénomène : l’allumage des chauffages au charbon à l’automne associé à un redoux avec des brouillards matinaux.

Toutes les informations et recommandations ont été diffusées via un communiqué de presse - Téléchargez les communiqués de presse du 4 octobre 2007 et du 1er octobre 2007

 

Plan de gestion des alertes

Suite à une alerte consécutive à une brutale recrudescence de cas d’intoxications au monoxyde de carbone intervenue en octobre 2006, le Groupe régional de surveillance des intoxications au CO et le Comité Technique Régional et Inter-Départemental (CTRI) ont décidé d’élaborer un Plan de Gestion des Alertes au monoxyde de carbone qui comporte un volet « repérage, validation et déclenchement des alertes » et un volet « procédures à mettre en œuvre en cas d’alerte ». Ce dispositif repose sur une surveillance épidémiologique assurée par la CIRE et le CAP, un travail de communication avec les différents partenaires et le maintien de la sensibilisation de nos concitoyens au problème des intoxications oxycarbonées.

L’objectif principal de ce plan est de définir les actions de court et de moyen terme dans les domaines de la prévention et de la gestion de crise afin de réduire les situations à risque dans la population. Le plan de gestion des alertes au monoxyde de carbone, de portée régionale, sera activé chaque année pendant la période de chauffe du 1er octobre au 31 mars et ne s’applique qu’aux cas d’intoxications au monoxyde de carbone avérés.Il décrit les procédures à mettre en œuvre par chacun des acteurs en cas d’alerte.

Ce plan prévoit plusieurs niveaux en fonction de la situation. Il associe chaque partenaire impliqué dans la surveillance et/ou la gestion du groupe de travail et précise le rôle et les missions de chaque intervenant concerné, dans une fiche d’aide à la décision propre à chacun. Les 2 niveaux sont :

  • Niveau 1 : situation de vigilance saisonnière (dès le début de la saison de chauffe : 1er octobre au 31 mars).
  • Niveau 2 : situation d’alerte (la situation est jugée anormale par le CAP, la CIRE et le service santé environnement de l'ARS)

Ce plan se veut réactif et évolutif : seuil d’alerte à affiner et possibilité d’inclure un niveau intermédiaire de pré-alerte météorologique.

 

Soutien aux porteurs de projets

Le groupe de travail soutien les actions pilotes menées sur le thème du monoxyde de carbone dans la région : Mutuelles, bailleurs,  établissements scolaires...

membre