Zoom sur les chauffages d'appoint au pétrole

Cette étude cherche à connaître l'impact des chauffages d'appoint au pétrole sur la qualité de l'air intérieur de logement, et étudie plus précisément le monoxyde de carbone (CO).

Menée par l'APPA en 2002-2003, elle a permis de mesurer les concentrations de CO dans 23 logements de la communauté urbaine de Lille pendant des périodes d'une semaine. Ces logements abritaient tous un ou plusieurs poêles à pétrole.

 

Les objectifs étaient doubles :

  • Etablir les concentrations de CO à l'intérieur des logements et induites par l'utilisation régulière de feux à pétrole.
  • Estimer les connaissances des occupants des logements étudiés concernant les risques sanitaires liés au CO.

Télécharger :

membre